Les 8 jonctions de la LGV aux lignes existantes

Jonction LGV de Connerré

Jonction de la LGV de Connerré

  • Raccordement de la LGV Bretagne-Pays de la Loire à la LGV Atlantique.

Il s’agit d’une jonction à double voie. La jonction permet aux trains de voyageurs à grande vitesse Paris–Rennes ou Paris–Nantes, sans arrêt au Mans, de poursuivre sur une Ligne à Grande Vitesse, au niveau de Connerré, à une vitesse de 320 km/h sans aucun ralentissement. Les aiguillages qui seront mis en place permettront aux trains avec desserte au Mans de rejoindre les lignes existantes.

Plus de photos dans la phototèque

  • La consistance des travaux :

          o  Mise en place d’appareils de voie (aiguillages) ;

Spécialement conçus pour la grande vitesse, les aiguillages présentent une dimension exceptionnelle : plus de 200 mètres de long! Ils ont été posés début 2015 au cours de deux week-ends "coup de poing" de 30 heures (31 janvier et 1er février 2015), pour une réouverture des voies dès le dimanche matin. C’est un enjeu majeur pour les équipes et une double opération qui a impliqué une mobilisation d’envergure sur le chantier.

Le week-end du 7 au 8 février a vu quant à lui les derniers travaux de soudure des deux aiguillages posés lors des précédents week-ends à Connerré (Est du Mans). Les équipes de SNCF Réseau ont profité de l’interruption de la circulation ferroviaire pendant 12 heures : du samedi 21h30 au dimanche 9h30, afin de souder les deux plus grands aiguillages des jonctions de la nouvelle LGV au réseau ferré existant.

 

          o  Adaptation des équipements caténaires avec notamment la réalisation d’une section de séparation à grande vitesse.

Adaptation et modernisation de la sous-station électrique du Parc : cette sous-station qui alimente déjà environ 60 km de la LGV Atlantique, alimentera près de 30 km supplémentaires de la nouvelle ligne.

          o  Mise en place de la signalisation ferroviaire adaptée aux nouvelles fonctionnalités.

          o  Réalisation d’un nouveau poste d’aiguillage (passerelle entre la LGV Atlantique et la LGV Bretagne-Pays de la Loire) et la modification de deux postes existants sur le Réseau Ferré National (RFN).

          o  Construction de dispositifs de protection acoustique

Les remblais qui supportent la voie seront aménagés avec des écrans acoustiques pour protéger les habitations alentours de l’impact acoustique des nouvelles circulations ferroviaires à grande vitesse. L’esthétique sera à l’instar des écrans acoustiques de la LGV Bretagne-Pays de la Loire, avec un jeu de panneaux de béton de 3 couleurs: blancs, gris et noirs. Les fondations des murs ont débutées.

          o  Exécution de terrassement en déblais, pour la réalisation d’une plateforme d’accès (pour le renouvellement futur des aiguillages)

  • Coût : 50 millions d’euros courants
  • Calendrier des travaux : de mars 2014 à décembre 2015

Les travaux se poursuivent pour une mise en service technique prévue en décembre 2015.

  • Les entreprises partenaires :

          o  TP Tinel (terrassements)
          o  Eiffage TP (ouvrage et écran acoustique)
          o  Colas Rail (installations de traction électrique)
          o  MECCOLI (travaux de voies)