Les objectifs

Le projet de LGV Bretagne - Pays de la Loire est le prolongement, en direction de Rennes et de Nantes, de la LGV Paris - Connerré (20 kilomètres à l’est du Mans). Il s’inscrit dans la continuité du TGV Atlantique mis en service en 1989.
 
Il s’inscrit dans une perspective interrégionale, avec l’objectif d’améliorer de manière significative la desserte de la Bretagne et des Pays de la Loire.
Les deux branches du réseau ferroviaire, Paris-Le Mans-Laval-Rennes et Paris-Le Mans-Angers-Nantes sont aujourd’hui d’importance comparable, avec au total plus de 16 millions de voyageurs TGV en Bretagne et Pays de la Loire, soit près de 20 % du trafic TGV français.

Conçu pour une vitesse maximale de 350 km/h, le projet prévu pour une vitesse commerciale de 320 km/h permet une nouvelle amélioration de l’accessibilité du Grand Ouest.

Le gain de temps prévu est de 37 mn  entre Paris et Rennes, pour un temps de trajet passant à 1h30 environ. Il apporte ainsi une contribution majeure à la réduction à terme à trois heures du temps de parcours entre Paris - Brest et Paris - Quimper (les meilleurs temps de parcours étant actuellement de plus de 4 heures).

Pour la région des Pays de la Loire, le gain de temps est de 22 minutes pour Laval et de 8 minutes pour Angers, Nantes et les territoires au-delà.